Musée virtuel des pays de Savoie
Visiter le musée virtuel<< AccueilConseil général de la Savoie Region Rhone Alpes
. Les pratiques agropastorales
. Les modes d'habitat

Composés de plusieurs groupements d'espaces bâtis, les villages sont généralement installés sur les adrets. De la maison de montagne dont la façade principale en mur pignon regarde la vallée aux longues façades en mur gouttereau des maisons des plaines et avant-pays en passant par les matériaux de construction, la séparation ou non des espaces d'habitations et ceux d'exploitation, le bâti rural savoyard présente une grande diversité.

Habitats de montagne à dominante bois
Généralement appelés chalets, les maisons à dominante de bois construites en sapin ou en mélèze sont surtout situées dans les massifs du Chablais, des Bornes et du Beaufortain. Des greniers parfois appelés mazots ou raccards sont souvent construits séparément des maisons d'habitations. A travers les photographies découvrez des tuiles en bois récemment taillées, un grenier à Beaufort mais aussi des chalets d'aspects différents à Nancy-sur-Cluses, Abondance, Hauteluce ou dans les Aravis. A travers des maquettes interactives découvrez les techniques de constructions et la répartition des pièces dans les chalets du Beaufortain, du Haut-Chablais et de la vallée de Thônes et visualisez ce qu'est un chalet en madriers ou quelle est la différence entre les tavaillons, les écraves et les ancelles.

Habitats de montagne à dominante pierre
Construites en schiste et couvertes de lauzes les maisons de Maurienne et de Tarentaise présentent les mêmes caractéristiques architecturales générales que les maisons à dominante bois. Les voûtes d'arrêtes préconisées en 1727 par l'intendant Fontanieu ou l'utilisation du clayonnage pour remplacer le bardage du grenier dans certaines vallées de Maurienne ou des Bauges constituent des exemples de solutions de constructions pour limiter l'utilisation du bois. Des images des hameaux des Vincendières (Bessans), de l'Ecôt (Bonneval-sur-Arc), et du Monal (Sainte-Foy), d'une maison à colonne à Sainte-Foy et d'une maison cartusienne à Saint-Pierre-de-Chartreuse, permettent de d'entrevoir la diversité des maisons de montagne à dominante pierre. Trois maquettes interactives permettent de comprendre les détails constructifs des maisons à colonne de Haute-Tarentaise, de visualiser ce que pouvait être une maison de Haute-Maurienne chauffée avec des grebons (excréments de moutons) et où cohabitaient les hommes et les bêtes ou encore de découvrir les maisons carrées de Chartreuse couvertes en chaume.

Habitats des plaines et des avant-pays
Fermes en longueur ou à bâtiments dissociés, les maisons des plaines et des avant-pays sont construites en pierre ou en pisé. Leurs toitures, parfois enserrées entre des pignons à redents présentent des formes variées (croupe, demi-croupe, pavillon...) et des couvertures diverses (tuile écaille, tuile plate, ardoise, chaume...) sans qu'il soit possible de discerner des grands ensembles géographiques. L'utilisation de la tuile canal dans la région de Douvaine et sur les bords du Léman est la seule caractéristique architecturale attribuable à une région particulière des piedmonts savoyards. Des photographies de fermes à Saint-Maurice-de-Rotherens, Verel-Pragondran, Rochefort, Duingt et d'un hameau à Massingy présentent un panel de schémas architecturaux des territoires situés dans la moitié ouest des Pays de Savoie. Deux maquettes interactives offrent la possibilité de discerner les différentes organisations de ce bâti construit en calcaire, ou en terre crue (pisé) avec fréquemment des parties en molasse ou en galet et généralement enduit à la chaux.

Reconstitutions 3D
Des animations virtuelles en trois dimensions agrémentées de commentaires vous sont également proposées pour explorer et mieux comprendre :
-à quoi ressemblent les voûtes d'arêtes, construites avec des blocs de tuf ou plus souvent de schiste non taillés, des caves de Maurienne et Tarentaise
-comment s'organisent les charpentes complexes permettant l'édification de toits à deux pans et deux croupes
-les principes d'assemblage des parois en madriers constituant les chalets de la vallée de Thônes ou du Beaufortain.